KNITTEL BOOKS

BOUTIQUE

SCHNELLE GRUPPE KNITTEL

Une semaine d'horreur en Ardenne : une enquête sur les crimes de guerre de SCHNELLE GRUPPE KNITTEL - Décembre 1944 : Stavelot, Parfondruy, Renardmont, Ster et Trois-Ponts

Choisissez votre préférence :

couverture souple (ou encore 'broché')

Prix à l’unité: € 39,75
ISBN / EAN: 978-94-6443-777-5

couverture cartonnée (ou ‘rigide’)

Prix à l’unité: € 49,75
ISBN / EAN: 978-94-6443-786-7

Appréciation des lecteurs
9.7/10
Résumé

En novembre 1984, un ancien combattant de 60 ans de Gariboldi, Oregon, écrit une lettre au bourgmestre de Stavelot. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Frank Warnock était 1er lieutenant du 117th Infantry Regiment, 30th US Infantry Division. Le 22 décembre 1944, il avait découvert les dépouilles de vingt-trois civils assassinés dans le jardin de la maison Legaye-Crismer à Stavelot. Il a partagé certains de ses souvenirs.  S’en est suivi un échange épistolaire entre lui et les historiens locaux. Dans l’une de ces lettres, Warnock réfléchit à ce qu’il leur avait écrit :

« Y-a-t-il quoi que ce soit dans ces pages suggérant que la morgue, l’arrogante bestialité est une exclusivité de l’Allemagne hitlérienne ? Certainement pas. C’était là bien avant Hitler et restera parmi toutes les races, cultures, couleurs, religions pour une centaine ou un millier de générations à venir. Jusqu’à ce que la raison vienne à la race humaine. Tous les groupes sur chacun des continents ont commis des horreurs les uns envers les autres ou entre eux. Nous avons tous essayé de balayer nos propres horreurs sous le tapis, mais si nous osons un tant soit peu y jeter un œil, elles sont là. Elles nous regardent fixement. Nous tous. »

Après avoir écrit et publié ma biographie de Gustav Knittel, j’ai eu le sentiment que les victimes du ‘Schnelle Gruppe’ avaient été négligées. Je les avais nommées et avais décrit leur sort, au mieux de mes capacités avec les sources disponibles, mais ces gens n’apparaissaient qu’au moment de leur assassinat. Ils n’avaient pas de visage, pas de vie, pas d’histoire avant cette horrible journée de décembre 1944. J’ai voulu essayer de rectifier cela et ai réalisé qu’il en était de même pour les auteurs. Je les avais mentionnés dans l’histoire de la vie de Knittel, mais les rangs inférieurs en particulier étaient restés au stade de simples exécutants. L’idée pour ce nouveau livre avait germé. Tous les vétérans qui m’avaient aidé pour mon premier livre sont décédés mais j’ai pu retourner vers leurs enfants, vers les archives, les mémoires écrites, les collègues chercheurs et surtout, vers Stavelot. Les documents judiciaires ont été sous embargo pendant des décennies, mais maintenant les archives belges commencent enfin à révéler leurs secrets. Et avec l’aide de l’infatigable « Sherlock » Vincianne Boulanger, la nouvelle recherche a pris de l’ampleur. Elle a interrogé les derniers témoins oculaires vivants et leurs proches lui ont parlé des victimes. Cela inclut son propre père, Yvon Boulanger, dont la grand-mère, la tante et les cousins ont été assassinés par les SS.

Alors que je finalise le manuscrit de ce livre sur un massacre qui a eu lieu il y a septante-huit ans, la guerre a éclaté en Ukraine et les rapports de nouveaux outrages font écho à ce qui s’est passé à Stavelot il y a tant d’années. Malheureusement, nous devons conclure que Frank Warnock avait raison.

Timo R. Worst, le 30 avril 2022

Contenu des chapitres

1.1          ‘Il se passe quelque chose à Parfondruy

2.1        Le SS-Obersturmführer Goltz

2.2       Le SS-Untersturmführer Dröge et son Pionierzug

2.3       Le SS-Untersturmführer Kollatschny et son Fahrradzug

2.4       Le SS-Obersturmführer Coblenz et sa 2. (le.SPW) Kompanie

3.1        L’avancée initiale et les premières tueries

3.2       Retour à Stavelot: les tueries de la route de Trois-Ponts

3.3       Le home du Château du Petit-Spay

3.4       Ster et Renardmont

3.5       Parfondruy

3.6       Le jardin de la maison Legaye

4.1       La contre-attaque américaine

4.2      La disparition du Pionierzug

4.3      Le SS-Mann Kilat

5.1        Prissonniers de guerre et procès à Dachau

5.2       Les enquêtes du Conseil de Guerre de Liège

5.3       Au procès

5.4       Le Conseil de guerre se rend sur les lieux de crimes

5.5       Les audiences publiques

5.6       Acte d’accusation

5.7       Le verdict

5.8       Conséquences

knittelbooks_coblenz

Réactions des lecteurs

Yan, Belgique

L'émotion est vive et mes sentiments contrastés.

Clap de fin sur la lecture de votre livre… et un seul mot me vient : Merci !
L’émotion est vive et mes sentiments contrastés. Je suis, je l’avoue, toujours un peu assommé. J’ai le coeur serré…
Je mesure enfin toute l’atrocité de ces événements dont on m’a pourtant souvent parlé dès mon plus jeune âge ! 🇧🇪
… Pour que je sache, pour que je n’oublie pas la chance que j’ai de vivre libre… pour que je transmette à mon tour, le moment venu, tout ce que j’avais appris ! J’ai aujourd’hui 41ans et je me rend compte finalement que je ne savais pas grand chose de ces événements !
Par votre livre, l’innommable est devenu palpable et grâce à lui, la flamme de la mémoire brille de nouveau… Pour que l’on oublie jamais !
Merci pour ces victimes, leurs descendances, notre région, nos jeunes… et à toute l’équipe, Merci infiniment ! 🙏🏻

27 novembre 2022